Henri DESCHAMPS
Haïti

Henri DESCHAMPS

DESCHAMPS ROUSSEAU SILAS CHICARD
x
x
Photo courtoisie de © Ertha Pascal Trouillot
x
x
Guillaume DESCHAMPS
x
Madeleine DESCHAMPS née ROUSSEAU Mathieu SILAS
x
Radegonde SILAS née CHICARD
Georges DESCHAMPS
x
Clémence DESCHAMPS née SILAS
Henri Edouard DESCHAMPS
Fondateur de la Maison Henri Deschamps (librarie, imprimerie et maison d'édition)
o vendredi 5 février 1897 France, Poitiers
+ dimanche 12 octobre 1958 Haïti, Port-au-Prince
ax Haïti, Port-au-Prince, 25/08/1923, Jeanne Marie-Lucienne BOUTIN
b& Sultana BAZILE

DESCENDANCE


Avec Lucienne DESCHAMPS née BOUTIN
1 ) Janine BRANDT née DESCHAMPS (26 décembre 1924-ca. janvier 2001)
2 ) Paulette FRISCH née DESCHAMPS (26 juin 1926-3 mai 1977)
3 ) En vie / Living (25 novembre ****-)
4 ) Jacques DESCHAMPS (11 avril 1930-19 février 2003)
5 ) Lucienne DESCHAMPS (26 septembre 1932-16 octobre 1999)

Avec Sultana BAZILE
6 ) Rosette BABOUN née BAZILE-DESCHAMPS (9 septembre 1938-15 octobre 1973)

 

 

Principale source : HYA

Assez fiable; renseigné par un parent

Autre source : PF

Autre source : ROB

Généalogie d'Haïti et de Saint-Domingue
Estelle & Jean-Paul Manuel © 1998-2009.
AVERTISSEMENT : CE SITE NE PEUT ÊTRE CITÉ COMME RÉFÉRENCE CAR IL RASSEMBLE DES DONNEES AUX ORIGINES DIVERSES QUI N'ONT PAS PU ETRE TOUTES VERIFIEES.
N'HESITEZ PAS A SIGNALER LES ERREURS.

Corrections : haiti.saintdomingue @ gmail.com
Révisé le dimanche 20 juin 2010

 

Henri Deschamps, fils de Clémence de Bridieu et de Georges Henri Deschamps, vit le jour à Poitiers (France) le 5 février 1897. Il y fit ses études puis commença à travailler au Crédit lyonnais ses études terminées. Appelé sous les drapeaux en 1914, il subit une blessure à Verdun en 1917; il reçut la croix de guerre. Pendant son service dans l'armée, sa marraine de guerre fut madame Jean Simmonds, épouse de Jean Simmonds, propriétaire de la Simmonds et Cie établie à Port-au-Prince (Immeuble Vital, rue Bonne Foi) ainsi que dans les principales villes d'Haïti. Dès l'origine, cette entreprise officia dans le domaine de la commercialisation, la diffusion de livres et de fournitures scolaires.

La Simmonds et Cie employa Henri Deschamps à sa succursale des Gonaïves (1920). Lorsque les établissements Simmonds fermèrent leurs portes pendant la récession de 1921, Henri Deschamps se retrouva à l'emploi de Félix Chériez en tant que procurateur de sa succursale. Là, il fit la connaissance de Lucienne Boutin de la famille Madiou qu'il épousa le 25 août 1923.

En avril 1924, le couple se rendit en France. Au bout d'un an, Deschamps, qui préférait Haïti à la France, rentra chez lui et travailla à titre de comptable à la Banque Nationale de la République d'Haïti à Port-au-Prince, puis au Cap-Haïtien et à Saint-Marc, à l'usine Saint-André.

En 1927, Henri Deschamps ouvrit sa propre maison de commerce à Saint-Marc- sur l'emplacement de l'ancienne Maison Boutin - et s'adonna à l'exportation de café et à l'importation de produits de consommation. Véritable pionnier dans l'Artibonite, il installa à Saint-Marc en 1934 une usine à glace, une fabrique de boissons gazeuses et la boulangerie de Saint-Marc en collaboration avec Claudius Etienne, etc.

En 1937, Eugène Robelin, âgé et malade, offrit à Deschamps de lui vendre sa maison de commerce établie à Port-au-Prince depuis 1898 et qui s'occupait d'importer de France des livres et des fournitures scolaires, entre autres articles. En 1939, à la mort du vieil homme, Henri Deschamps racheta de la veuve Robelin les actions de son mari et changea le nom de la maison pour celui de Maison Henri Deschamps.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, se voyant dans l'impossibilité de recevoir les ouvrages scolaires attendus, Henri Deschamps décida de faire imprimer des livres scolaires français adaptés pour Haïti par les frères de l'instruction chrétienne et certains professeurs haïtiens. Il confia ces manuels à la Compagnie lithographique d'Haïti et à l'imprimerie de l'Etat et installa un atelier de reliure au-dessus de son magasin.

Les délais de livraison imposés par les imprimeries locales l''insatisfaisant, il mit sur pied sa propre imprimerie.

Sous le gouvernement d'Elie Lescot, un arrêté daté du 31 juillet 1941, émis par les soins diligents du secrétaire d'Etat de la Justice, Vély Thébaud, confiera à Henri Deschamps sa  citoyenneté haïtienne.

En 1942, Deschamps se rendit à La Havane (Cuba) et y fit l'acquisition d'une imprimerie. En octobre de la même année, pour la rentrée des classes, l'Imprimerie Henri Deschamps sortait de ses presses quatorze titres différents entièrement conçus dans ses ateliers. L'imprimerie, devenue la maison d'édition qui fonctionne encore sous la direction de sa famille, demeure l'une des plus importantes en Haïti et même dans les Antilles. Les travaux qu'on y réalise n'ont rien à envier à ceux exécutés à l'étranger. Deschamps a aussi mis sur pied la Librairie Henri Deschamps.

Il  occupa la présidence de la Chambre de commerce d'Haïti de 1947à 1948 en remplacement de Joseph Nadal qui présida l'institution de 1941 à 1945 ; Louis Déjoie succéda à Henri Deschamps et exerça ces fonctions jusqu'en 1952

Dans le journal Reflets d'Haïti publié en 1955, les lignes suivantes soulignaient un cliché de la Maison Henri Deschamps  :

«Il y a onze ans, Henri Deschamps a trouvé le signal de la modernisation en agençant un magasin ordonné, avec des vitrines claires et des étalages artistiquement dressés. Avant de susciter des émules sans cesse plus nombreux, il est resté longtemps le seul magasin digne d'une grande ville.» 

Rude travailleur, Henri Deschamps ne ménagea pas ses efforts pour parvenir à la réussite. Il aimait la lutte quotidienne qu'il devait livrer et l'affronta avec courage et persévérance. Fidèle à l'amitié, toujours prêt à secourir la détresse, sa charité se manifestait discrètement sans cesser de se multiplier. Il avait fait d'Haïti sa vraie patrie et éleva ses enfants dans l'amour de ce coin de terre et dans l'exemple d'une honnêteté sans faille.

Henri Deschamps s'éteignit à Port-au-Prince le 10 octobre 1958. Ses funérailles se déroulèrent le 30 octobre 1958.

 

par Ertha Pascal Trouillot
Encyclopédie Biographique d'Haïti

 

Prix Littéraire Henri Deschamps  

Etabli en 1975 à la mémoire de Henri Deschamps qui contribua, jusqu'à sa mort, en 1958, au progrès de la littérature et de l'éducation en Haïti, ce prix se veut un stimulant de promotion de la littérature haïtienne  et d'encouragement de la créativité littéraire des jeunes écrivains haïtiens. 

Eligibilité et Conditions
Le prix est ouvert à tout citoyen haïtien soumettant avant le 31 Janvier un manuscrit inédit. 

Prime:
Le prix est attribué chaque année à la fin du mois de Mai. Il est d'une valeur de $1000.00 plus la publication de 1000 exemplaires du manuscrit. 

Adresse
Maison Henri Deschamps 
P.O. Box 164
Port-au-Prince, Haïti
Téléphones
: 509- 223-2215; 223-2216
Télécopieur: 509-223-4975 

Oeuvres primées:
 

1976 Hyppolyte, Alice . Ninon, ma soeur.
1977 Péan, Dr Marc. L'illusion héroïque
1978 Laleau, Léon. Oeuvres poétiques.
1979 Benoît, Joachim. Les Racines du Sous-développement en Haiti.

_________________________

1980 Poujol-Oriol, Paulette. Le Creuset.
1981 Gardinère, Madeleine. Visage de femmes, Portaits d'écrivains.
1982 Adam, André Georges. Une Crise haitienne. 1867-1869 Sylvain Salnave.
1983 Dambreville, Claude.Un goût de Fiel.
1984 Dominique, Jan J. . Mémoire d'une Amnésique.
1985 Monnin, Michel. Manès Descollines.
Jean-Baptiste, Pauris. Nan Lombray Inosans.
1986  Marie Vieux ,  Amour, Colère et Folie 
1987 Godart , Jacques. Pourquoi les Campêches saignent-ils?
1988 Prime non décernée.
1989 Prime non décernée.

_________________________

1990 Prime non décernée.
1991 Prime non décernée.
1992 Guy Laraque. Sur la Poésie.
1993 Raymond, Rock. Mademoiselle Valentine.
1994 Prime non décernée.
1995 Bellande, Cuckita . Porte-Sauveur.
Voltaire, Pierre-André. Le dernier boat-people.
1996 Antoine Auguste. Mystifiée.
1997 Supplice, Daniel. Karioka
1998 Lebon, Gisèle. Histoire d'une famille heureuse.
1999 Prime non décernée.

_________________________

2000 Jean-Pierre, Julio. L'année d'Isabel Martinez.
2001 Lataillade, Edith. Les Yeux du Chat 
Gaillard-Vanté, Geneviève. Ombres du temps. (spécial 25ème anniversaire) 
2002 Jean-Paul, Sagine. Une femme, une vie.
2003 Ghyslaine Rochelin. Une mère haïtienne. - Port-au-Prince : Éditions2003. - 414 p.
2004

...

2005

Fahimy Saoud Jean-Pierre pour son premier roman: L'Aube après la nuit

2006

Michèle B. Chassagne. Conte des mille et un jours, un recueil de nouvelles.