Gal. Nicolas GEFFRARD
Haïti

Gal. Nicolas GEFFRARD

GEFFRARD COUDRO
René GEFFRARD
x
x
x
x
Mathurin GEFFRARD
x
Louise GEFFRARD COUDRO-COUTRO
x
Nicolas GEFFRARD père
x
Julie COUDRO
Nicolas GEFFRARD
Militaire
Signataire de l'Acte d'Indépendance
Commandant la 1ère division du Sud - 1806
o mercredi 10 novembre 1762 Saint-Domingue, Torbeck, Cayes
+ samedi 31 mai 1806 Haïti, Aux Cayes
(frères/soeurs:- Mathurin GEFFRARD jeune- Fénélon GEFFRARD- Marie-Anne GEFFRARD- Marie-Catherine SANELTO née GEFFRARD- Louis GEFFRARD- Jacques GEFFRARD)
a& Anne-Catherine
b& ?
c& Mélisse GASPARD
d& Geneviève LANNIERE
ex Marguerite Claudine LEJEUNE
fx ?

DESCENDANCE


Avec Anne-Catherine GEFFRARD
1 ) Marie-Marthe GEFFRARD (8 mai 1799-)

Avec ?
2 ) Alexandre GEFFRARD (ca. 1805-)

Avec Mélisse GEFFRARD née GASPARD
3 ) Adélaïde Marie-Antoinette GEFFRARD (2 mai 1804-)

Avec Geneviève LANNIÈRE
4 ) Marie-Catherine GEFFRARD

Avec Marguerite FABRE veuve GEFFRARD née LEJEUNE
5 ) Fabre GEFFRARD (19 septembre 1806-28 décembre 1878)

Avec ?
6 ) Marie-Madeleine REMARAIS née GEFFRARD

 

 

Principale source : JPM

Source externe

Généalogie d'Haïti et de Saint-Domingue
Estelle & Jean-Paul Manuel © 1998-2009.
AVERTISSEMENT : CE SITE NE PEUT ÊTRE CITÉ COMME RÉFÉRENCE CAR IL RASSEMBLE DES DONNEES AUX ORIGINES DIVERSES QUI N'ONT PAS PU ETRE TOUTES VERIFIEES.
N'HESITEZ PAS A SIGNALER LES ERREURS.

Corrections : haiti.saintdomingue @ gmail.com
Révisé le dimanche 20 juin 2010

 

Nicolas GEFFRARD

Signataire de l'acte d'Indépendance

Commandant la première division militaire du Sud.

Général de Division 

 

Né sur l'habitation Périgny (Cayes), le 9 avril 1763
* Sa mère, Julie Candro (Madiou dit COUDRO), est dite sénégalaise, vint libre pour avoir accompagné en France les enfants de son maître. 
Son père, un homme de couleur libre, s'appelait également Nicolas GEFFRARD.
Nicolas Geffrard avait appris à lire et écrire.
- Il se livrait à la chasse et à l'équitation, jusqu'à 1789
Doux et aimable dans ses relations, il est d'une humeur fougueuse. 
( certains auteurs disent : Griffe, fils de mulâtre et de négresse, né en 1761 sur l'habitation Périgny, dans la plaine de Torbeck)

---------------
1790 - Sergent dans la compagnie Massé
1792 - Lieutenant dans une compagnie de la garde nationale
1793 - Fait la campagne du Camp Dérivaux, dans les rangs républicains, sous les ordres de Rigaud
         - Capitaine des chasseurs du 4ème bataillon de la Légion de l'Egalité du Sud, 
         - participe à plusieurs combats contre les royalistes de la Grande-Anse
En l'an IV, le génral français Desfournaux, le nomme Chef de bataillon et Commandant du Camp-Perrin.
1799 - Partisan de Rigaud, il combattit dans la guerre civile contre Toussaint Louverture. 
         - Fait Colonel, commandant du 4ème Régiment du Sud par Rigaud, 
         - Après la défaite de Rigaud, échappe par un trait de hardiesse des mains de Dessalines, 
         - il traverse les mornes de Plymouth, atteint le Corail, puis Jérémie, passe à Santiago de Cuba.
1802 - Revint avec l'expédition de Leclerc. Il prit du service dans les rangs français comme simple soldat pendant la guerre de trois mois.
         - Il se rallia à Pétion après la prise du Haut du Cap (Septembre 1802) 
1803 - Il est reconnut par l'autorité de Dessalines qui le rétablit dans son grade de Général de Brigade 
         - Dessalines l'envoya conduire la guerre dans le sud ainsi que Laurent Férou.
         - Après la prise de l'Anse à Veau en 1803, quand Dessalines se rendit dans le sud au Camp Gérard, 
         - Geffrard est nommé Général de Division (juillet 1803) 
         - peu après il devient Commandant de la 1ère division militaire du Sud.
1804 - Signataire de l'acte d'Indépendance.
1805 - Commandant la première division militaire du Sud.
1806 - Il mourut subitement au moment où il mettait au point avec Pétion la réaction qui devait mettre fin au pouvoir de l'Empereur. 
Décédé chez lui aux Cayes le 13 mai 1806.

----------
On fit courir le bruit qu'il avait été empoisonné par Dessalines, 
- il est mort en fait d'un abcès à l'abdomen du à une chute de cheval pendant une parttie de chasse aux Platons. 
Son corps sera transporté à la forteresse des Platons ou il est enterré. 
Ses entrailles seront déposés au centre de la place des armes des Cayes à une légère distance à l'Est de l'arbre de la liberté.

Le 16 janvier 1803, Geffrard s'empara de l'Anse-à-Veau sur les Français: la garnison française fut passée par les armes presqu'en entier. L'adjudant général Bernard qui y commandait se sauva à Jérémie dans un petit bâtiment.
- C'est à l'Anse-à-Veau que Geffrard, alors colonel, fut nommé par Dessalines général de brigade et commandant en chef du département du Sud.

**************
Lire:
- Semexant Rouzier t1. p.20
- Semexant Rouzier : TIII. p.369-371
- Pétion et Haïti - Saint-Rémy (des cayes, Haïti)" - Livre V, p.20
- Madiou, tome III, p.243
- Pétion et Haïti "Etude et monographique et historique par Saint-Rémy (des cayes, Haïti)" - Livre V, p.20